24 le film toujours sur le feu !

Posté par kiefersutherlandnews le 23 février 2011

 

 

24 le film toujours sur le feu ! dans ACTUALITE Kiefer+Sutherland+Arriving+Good+Morning+America+lq_oAyapaCqlKiefer+Sutherland+Arriving+Good+Morning+America+4LA3uBkNc0Yl dans JACK BAUERKiefer+Sutherland+Arriving+Good+Morning+America+hHZ-BAVXtDhlKiefer+Sutherland+Arriving+Good+Morning+America+blNrgGu_NM5l

Kiefer Sutherland confirme et signe que le tournage du film  24 commencera bien en janvier prochain !

L’acteur Kiefer Sutherland est apparu à l’émission matinale  Good Morning America et au Live with Regis and Kelly pour la promo de sa nouvelle pièce de théâtre à Broadway That championship season. Et au cours de ces interviews, il a aussi confirmé que le film 24 est actuellement sur le grill.

C’est sur  Good Morning America que Kiefer Sutherland dit :

« Oui, il y aura bien le film 24″

et c’est sur  Live with Regis and Kelly que Kiefer Sutherland a dit .

« Les gens sont venus me voir et m’ont dit qu’ils avaient adoré le spectacle. C’est sympa,  parce que je n’avais pas envie que ça se termine. Celà a une telle importance dans ma vie. Il y aura le film. Nous espérons pouvoir le commencer en janvier prochain, et Tony Scott est l’un des directeurs qui a manifesté un grand intérêt à le faire. Je pense que se sera fantastique. Je suis très exité à l’idée de le faire ».

Cliquer sur la video ci-dessous pour voir l’interview et les révélations sur le projet.

http://www.dailymotion.com/video/xh5mi7

Source : Monkief

http://www.movieweb.com/movie/24/kiefer-sutherland-confirms-24-movie

 

Image de prévisualisation YouTube

Source : 24heureschronohommage

http://www.movieweb.com/movie/24/kiefer-sutherland-confirms-24-movie-start-date

En Décembre dernier, nous avons signalé que la 20th Century Fox avait rejeté le script du film 24, écrit par Billy Ray. Nous avons également signalé le mois dernier que le réalisateur Tony Scott était intéressé dans la réalisation du projet, et il semble qu’il pourrait encore y  participer, selon les commentaires qu’a fait Kiefer Sutherland aujourd’hui.

Kiefer Sutherland a également révélé le mois dernier que le script était en cours d’élaboration, mais rien n’est encore clair si il participera en tant que scénariste.

24 est donc en développement.

Sources: ABC

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | Pas de Commentaire »

Gideon’s War guidé au rythme du Tic Tac de « 24″

Posté par kiefersutherlandnews le 3 février 2011

 

 Gideon's War guidé au rythme du Tic Tac de

 Howard Gordon, qui a été le producteur exécutif de « 24″, utilise le style course contre-la-montre de l’émission dans son nouveau roman.

 LES FAITS MARQUANTS DE L’HISTOIRE

  • L’ ex- producteur « 24″ Howard Gordon a écrit un nouveau livre, « Gideon’s War »
  • C’est rapide, une histoire d’aventure qui ne montrent aucune pitié 
  • Gordon dit: «Vous ne pouvez pas être passionnant sans être engager »

(CNN)- Que faut-il pour créer le suspense parfait? des scènes d’action non-stop? Entraînant des scènes intenses d’hommes ou de femmes? de lieux exotiques? d’objets volants qui peuvent lancer des armes lourdes ? La construction d’un voyage anxiogène qui vient avec une course contre le temps? En bref, tout ce qui précède.

La série « 24″  de la Fox semblait avoir la formule bien élaborée, jusqu’à ce que la série prenne fin l’an dernier. Mais l’addiction des sensations fortes n’est pas morte pour autant avec la série.

Le producteur exécutif Howard Gordon a repris certains des succès de la série et s’est donné un nouveau rôle, cette fois en tant qu’auteur. Son premier thriller sortie en librairie en janvier attire déjà l’attention que de nombreux auteurs rêveraient de connaître .

« Gideon’s War »  est – sans surprise – d’un rythme intense, ne montrant aucune pitié, une histoire d’aventure axée sur un homme qui lutte avec ses problèmes de famille et, en même temps, tente de sauver le monde d’une menace terroriste sur une plate-forme pétrolière en haute mer. A peine sortie de la série TV qui a gardé le compte à rebours, le livre saisit le lecteur d’une page à l’autre et sans vraiment lui laisser l’occasion d’aller jusqu’au bout.

«l’action gagne d’une certaine intensité et pas mal de surprises», dit Gordon, qui comprend la nécessité d’équilibrer les séquences d’actions avec le développement de la personnalité des héros pour captiver l’intérêt du lecteur.

  »Vous ne pouvez pas être passionnant sans être attrayant. Il faut toujours identifier et connaître la personnalité des protagonistes, parce qu’ils sont suivis par le lecteur, et leurs vécus ont alors beaucoup plus d’impact. »

Le succès de « 24″ est la preuve que le style du compte à rebours a fait son oeuvre pour Gordon.

«C’est bien que ce soit presque inévitable qu’il y ait quelque chose qui va se passer, c’est le principe de base de l’action, que ce soit d’arrêter un dirigeable qui doit se faire sauter au-dessus du Super Bowl ou autre chose. Dans » 24, « chaque année, nous étions arrêtés par quelque chose. Par définition , plus on se rapproche de l’événement du compte à rebours, plus l’action devient intense. C’est presque comme une formule pour le suspense et la tension. « 

Bien que par ces côtés, il a  été prouvé qu’il était très divertissant pour beaucoup d’entre nous de regarder Jack Bauer sauver le monde pendant huit saisons, la question naturelle serait de savoir si Gordon serait en mesure de capter, à partir de la création, le même genre de course contre la montre sur une page écrite . La réponse, en bref, est oui.

Karen Dionne, vice-président de la technologie du groupe d’écrivains international de Thriller, estime que c’est une formule gagnante.

« Il est utile d’avoir un laps de temps court et le plus concis possible pour rendre l’histoire plus importante, dit Dionne, elle-même auteur de deux romans policiers ( » Point de congélation »en 2008 et » Point d’ébullition  » en 2010).

Même en cette ère de films d’action à gros budget et d’émissions de télévision à suspense palpitant qui augmentent avec la technologie 3-D, le marché pour les lecteurs internautes a explosé et ils téléchargent des livres par million, ce qui signifie qu’ils sont encore à la recherche de sensations fortes, trop.

« Les Thrillers ont tendance à dominer la liste des best-sellers, » dit-Dionne. La chose est qu’il y a tant des types de thillers différents – ceux sur la grande toile où le destin du monde est en jeu, mais vous avez également le thriller intime, l’enfant d’une personne est volé et vous devez la récupérer. «  Une histoire passionnante dit d’une manière saisissante. « 

Qui traite le mieux les sensations fortes, les hommes ou les femmes?

Quand il était en train de réaliser la série  »24″, Gordon a souvent reçu la visite d’auteurs thriller sur le plateau, certains d’entre eux donnèrent même des conseils. Très peu, voire aucun, de ces auteurs étaient des femmes. Lorsque Gordon et moi en avons parlé l’an dernier, il a haussé les épaules et m’a mis au défi de trouver le nom d’une femme écrivain thriller qui ait écrit une fiction policière. hum… hum…. Il y en a quelques unes, (comme au Royaume-Uni, Stella Rimington) mais il est vrai, leurs noms ne vous viennent pas aux lèvres naturellement. C’est quelque chose qui déconcerte des auteurs de thriller comme Karin Slaughter (son 11ème roman, « Broken », est sorti cette semaine en édition de poche).

«Quatre-vingts pour cent de tous les acheteurs de livres et les lecteurs sont des femmes, alors je n’ai jamais bien compris pourquoi les thrillers sont considérés comme le territoire des hommes», dit Slaughter, un auteur basé à Atlanta qui a commencé, il y a 10 ans, à réfléchir au sujet. «Les femmes sont intéressées par la lecture traitant de la violence, des relations des personnages et de tous les aspects familiers. »

Bien sûr, il y a beaucoup de femmes écrivains à suspens, comme Tess Gerritsen et Tana French, qui apportent une perspective féminine à la violence, notes Slaughter, c’est une distinction importante, car il existe des différences dans la façon dont les hommes et les femmes font face à des situations tendues.

« Si un homme entend un bruit dans un parking sombre, il se retourne. Si une femme entend un bruit dans un parking sombre, elle se met à marcher plus vite. Nous apportons cet élément psychologique. »

Il y a un certain mystère dans le personnage, soutient Slaughter, que toute action dans le monde ne peut pas remplacer. « Personne ne peut lire » Gone With the Wind « sans voir qui a gagné la guerre civile et c’est ce que fait tout livre fascinant. »

Quoique ce soit des livres à suspens ou d’histoires de globe-trotters parcourant le monde pour le sauver, il semble qu’il y ait des questions d’intérêts communs pour les deux types d’écrivains, comme celui de la création d’un personnage fascinant qui est en quelque sorte le reflet de l’époque dans laquelle ils vivent.

« Qui est ce personnage, comment vont-ils réagir? » demande Slaughter. «Je pense que beaucoup de gens donnent pour ce genre de thriller, de nombreuses critiques en l’associant à pulp fiction, mais les histoires sont si immédiates. Je veux dire que si vous vouliez étudier ce qui se passe politiquement à une période donnée, vous pouvez regarder ’24. » «  « 

Un thriller est né?

« Gideon’s War » n’est pas un quelconque moyen par ce premier essai de Gordon pour communiquer avec son public. Comme un ancien producteur exécutif de la série « X-Files », etproducteur-conseil pour « Buffy contre les vampires », il a clairement montré son talent pour capter les choses intéressantes. Mais est-ce que les gens iront en ligne débourser leur argent pour acheter son dernier projet?

«Il est difficile de s’en sortir comme ce gars», explique Gail Ross, un agent de fiction littéraire basée à Washington qui admet être un fervent lecteur de fiction.  « Mais il a assez de notoriété, et une fois que la présentation par des personnes de confiance sera faite et que son style soit reconnu, les lecteurs vont en parler les uns aux autres. »

Gordon attend un peu d’aide de ses amis pour sur. Kiefer Sutherland, la star de «24», a proposé un texte de présentation pour la couverture arrière du livre de Gordon.

Alors que Gordon dit qu’il a aimé chaque minute de sa jeune carrière en tant que romancier, il n’a pas renoncé à son emploi d’aujourd’hui. Il est difficile de travailler sur un pilote pour un Showtime appelé « Homeland. »  Donc la question est, est-ce qu’il va continuer sa dernière aventure?

«Je travaille là-dessus maintenant, » dit Gordon. « C’est ce qu’on appelle« allégeance », et c’est le deuxième de la série Gideon, explorant certains aspects de terrorisme intérieur. J’aime ce genre d’histoires. Ce sont aussi des histoires passionnantes car elles le sont. Elles contiennent aussi beaucoup d’idées sur la politique et la politique étrangère et sur ce pays. « 

1px dans JACK BAUER lien http://www.cnn.com/2011/SHOWBIZ/01/26/howard.gordon.thrill/index.html?iref=allsearch

 

 

 

 

Publié dans JACK BAUER | Pas de Commentaire »

Kiefer Sutherland en tête à tête avec Jack Bauer de la saison 7

Posté par kiefersutherlandnews le 27 janvier 2011

AVCESAR.COM

Après deux ans d’absence, Kiefer Sutherland est de retour dans la peau de Jack Bauer. Un come-back réussi mais chaotique, que le comédien détaille sans complexe ni tabou.

Kiefer Sutherland en tête à tête avec Jack Bauer de la saison 7 dans JACK BAUER photo_0117160605

photo_ombre_moy dans JACK BAUER

Cette septième saison est arrivée sur les écrans de télévision plus d’un an et demi après la diffusion de la saison 6. Qu’est-ce qui a été le plus préjudiciable ?
KS : on a bien failli être oublié par le public ! Tout simplement. Si vous n’êtes pas présent à l’écran pendant plus d’un an, vous risquez d’avoir beaucoup de problèmes pour reconquérir votre audience. Heureusement, les fans de 24 sont restés fidèles et nous avons eu beaucoup de chance.
Cela a-t-il eu aussi des vertus positives sur la série ?
KS : grâce à cette « interruption », nous avons eu quinze mois pour tourner ce que nous avions l’habitude de mettre en boîte en dix. Les scénaristes ont particulièrement bien soigné les transitions. Il faut savoir qu’une saison de 24 se divise en trois parties de huit épisodes. Généralement, l’intrigue du premier segment est si énorme qu’il est difficile d’enchaîner avec un rebondissement satisfaisant, au moins aussi fort et surtout plus rythmé que le précédent. Eh bien je peux vous dire que pour cette saison 7, chacune des transitions et chaque changement de rythme sont exceptionnels. Je suis persuadé que cette saison est la meilleure depuis la première !

Il n’y a pas qu’en coulisses que les choses ont bougé. À l’écran, il y a aussi du nouveau. Plus de CTU, l’action se déroule à Washington, le président est une femme… Pourquoi tant de changements ?
KS : on a senti qu’il fallait ajuster un peu les lignes, tout en conservant le cœur de la série. Cette fois, Jack Bauer va vraiment avoir une journée de merde ! Il va devoir faire face à des situations où quoi qu’il fasse, il ne peut pas gagner.

Le thème de la torture est très souvent abordé dans cette nouvelle saison…
KS : en effet. C’est un débat qui est devenu incroyablement virulent aux États-Unis. C’est même devenu une loi. Dans la série, on se pose beaucoup de questions d’ordre moral, et je pense que le patriotisme aveugle de Jack Bauer de la première saison est largement plus contrasté dans la saison 7.

La rédemption est-elle possible pour Jack Bauer ?
KS : tout est possible, il faut juste le vouloir. C’est clairement la question posée par la saison 7.

Vous avez un jour déclaré que vous aimeriez bien que Jack Bauer soit tué pour de vrai…
KS : c’était pour faire bondir mon interlocuteur. Dans les films que j’affectionne le plus, ça se termine toujours mal. Je vois bien par exemple Bauer revenir vers sa voiture, et au moment où vous vous y attendez le moins, il prend une balle dans la tête. Mais le truc qui me réjouirait le plus, c’est que ça arrive en plein milieu d’une saison. Genre à l’épisode 14, Jack Bauer meurt. Personne ne s’y attendrait et… ce n’est pas impossible.

Pensez-vous que la série puisse survivre à Jack Bauer ?
KS : oui, je le pense sincèrement. De plus, je serais incroyablement arrogant si je pensais aussi être le seul comédien à pouvoir incarner Jack Bauer. La star de 24 heures chrono, c’est le temps réel combiné à un genre très populaire : le thriller.

Est-ce que la crise financière va affecter la future saison 8 ?
KS : vous rigolez ? Que ce soit le département du cinéma ou celui de la télévision, les résultats de la Fox sont au « plaf’ » ! Cela n’a aucun effet sur la production. Ils ne se serviront pas de la crise pour réduire les budgets, les salaires ou quelque chose comme ça. Croyez‑moi.

Cédric Melon – Publié le 05/01/10

lien : http://www.avcesar.com/interview/id-77/Kiefer-Sutherland.html

Publié dans JACK BAUER | Pas de Commentaire »

Kiefer Sutherland confirme la prochaine sortie du film 24 pour fin 2011

Posté par kiefersutherlandnews le 22 janvier 2011

extralogo1.jpg  Celebrity Highlights

  

 

Image de prévisualisation YouTube

source : twentyfourspoilers

 Kiefer Sutherland confirme la prochaine sortie du film 24 pour fin 2011  dans ACTUALITE jack-bauer-24-2011-a-p

AJ Calloway a parlé avec l’acteur Kiefer Sutherland, qui a déclaré que le le film « 24«  est en bonne voie pour que le tournage commence dans 8 mois.

« C’est une chose très difficile de prendre quelque chose que vous avez fait pendant huit ans, près de deux cents épisodes, et d’essayer de trouver une intrigue qui soit unique et qui soit fidèle et serve aussi bien l’histoire de la série, » dit Sutherland

Dans l’intervalle, Kiefer est en train de répéter pour jouer dans une reprise à Broadway de la pièce «That’s the championship », C’est la saison du Championnat« , avec  la vedette de « The Good Wife«  Chris Noth.

« J’ai grandi au Canada en jouant du hockey, aussi le basket ç’a m’est un peu étranger, et je pense que de tout manière je n’avais pas la hauteur, » plaisante Sutherland. L’histoire tourne autours de quatre amis, qui traversent chacun la crise de quarantaine, et cette histoire a fait l’objet d’un film en 1982 avec Bruce Dern et Martin Sheen.

Sutherland explique, « Quatre hommes échangent sur le sentiment qu’ils ont de ne plus être à la hauteur. »

http://extratv.warnerbros.com/2011/01/kiefer_sutherland_confirms_24_movie.php#ixzz1BhJyikPG?mediaKey=e6a6defd-4c22-4df0-b1a2-adf213177675&isShareURL=true

Read more: http://extratv.warnerbros.com/2011/01/kiefer_sutherland_confirms_24_movie.php#ixzz1BiOzKKYj

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | Pas de Commentaire »

EXTRA interview Kiefer Sutherland sur son « Vernissage Photos »

Posté par kiefersutherlandnews le 7 janvier 2011

EXTRA interview Kiefer Sutherland sur son  

source photo : http://www.paleycenter.org/paley-24-redemption-captured-in-africa

Kiefer Sutherland est interviewé par Extra TV sur les photos qu’il a prises lors de son séjour en Afrique pour le tournage de son film »24 : Rédemption ».  Elles sont exposées au Paley Center pour les Médias à Los Angeles. Venez découvrir le temps qu’a passé Kiefer à photographier ces moments passés en Afrique  – et où son hobby a commencé !

paley40210.jpg

Qui aurait pu croire que Jack Bauer puissent « tuer » de telles photos sublimes ?
Pour visionner l’interview, cliquez sur le lien

extralogo.jpg

 

 

http://extratv.warnerbros.com/2008/11/photos_by_kiefer_sutherland.php

 

 paley401re10.jpgpaley400re10.jpg

paleyored1010.jpg 

 

source photos : http://www.pizquita.com/noticia10718.html

24: Redemption : Les photos prises en Afrique offrent une vision rare des coulisses du film, composée de moments forts entre les acteurs et l’équipe tout entière, y compris le gagnant de l’Emmy Award Kiefer Sutherland; par des images spectaculaires fixées par des  scènes d’actions explosives; les photos sont hautes en couleurs dans un décors sud-africains.

Photos soignées par le directeur de la photo Michael Kochman de l’hebdomadaire Entertainment Weekly,  et traitées par le savoir faire artistique de DigitalFusion, l’exposition représentent des œuvres réalisées par le producteur/directeur exécutif Jon Cassar, le directeur de photographie Rodney Charters, le producteur Michael Klick, le photographe d’unité Kelsey McNeal et le producteur et vedette de la série 24, Kiefer Sutherland.

« J’ai été très impressionné de la qualité de la photographie et il était passionnant de voir une production photographiée par cinq perspectives différentes, » a dit Kochman. « Chaque photographe a capturé quelque chose de très spécial et  poétique – qui annonce, parfois l’épopée, parfois semblable à un documentaire brut. Ils ont acquit une expérience photographique fascinante. « 

« Le tournage de  24 : Rédemption en Afrique du Sud a été la sacralisation de mes six ans sur la série, » a dit le gagnant de l’Emmy Award et directeur- producteur exécutif, Jon Cassar. « Rien ne comptait plus que cet enthousiasme. L’Afrique était  devenue une merveilleuse toile qui a passionnée toute notre équipe pour la photographie. Chaque jour nous métions en place des situations qui étaient nouvelles et passionnantes pour nous et nos appareils photo cliquaient constamment. Cette exposition fait la chronique des sept semaines qui se sont passées à Cape Town et des moments pris dans les régions environnantes pendant le tournage avec les visages et les endroits qui représentent non seulement la réalisation du film 24, mais aussi l’Afrique d’aujourd’hui. »

Publié dans JACK BAUER | Pas de Commentaire »

Tony Scott a une idée pour 24 : Le Film ?

Posté par kiefersutherlandnews le 6 janvier 2011

obsessedlogo.png 

  Tony Scott a une idée pour 24 : Le Film ? dans ACTUALITE tony-scott-24

December 19, 2010 1:45 am

Matt Holmes

 

Il n’existe pas de candidat plus combatif pour diriger une adaptation cinématographique de la série 24 de la chaîne Fox  que le maître de l’action Tony Scott. Bon an, mal an, il réalise la même frénétique routinère, haute en énergie, des poursuites de voitures complètements dingues qui s’adaptent comme un gant à la thématique de 24.

L’enfer serait, le résumé narratif de l’attaque du métro 123, qui  pourrait satisfaire un ou deux épisodes de la série.

En fait, vous pourriez probablement arguer que si ce n’était pas pour le style qui caractérise les films de Scott comme Top Gun, True Romance et USS ALABAMA ce serait pour le concepte d’un tonnerre d’actions qui ne pourraient littéralement pas exister sans le tic tac de l’horloge.

Aussi, la récente rumeur que Tony Scott aurait une idée pour un film basé sur la série et dont il souhaite en discuter avec Kiefer Sutherland et la Fox est intéressante.

 511px-24-Logo.svg_ dans JACK BAUER

Un des producteurs executifs de la série, Howard Gordon, a dit à  Assignment X (via Moviehole) qu’il avait entendu ;

Les rumeurs sont que Tony Scott a une idée  et qu’il va réaliser le film ou que Kiefer Sutherland le réalisera. Je ne sais pas encore le  statut qu’il aura.

Gordon continue de dire que la raison pour laquelle nous n’avons pas vu le film 24  jusqu’à présent c’est parce que leur scénario actuel n’était pas « adapté. Ce n’était pas assez fort ou assez addictif pour la Fox pour pouvoir commencer. »
Ce scénario a été écrit par Billy Ray et son expérience est reconnu pour produire un travail solide et convaincant (Agent double en 2007  qu’il a écrit et dirigé, et aussi plus récemment Jeux de Pouvoir en 2009).

 Il fait cette déclaration qui semble si bizarre, mais bien sûr Gordon est dans une meilleure position que moi pour savoir de telles choses.

Cependant, il ajoute;

Ce que je sais c’est que le film est en discution actuellement. Je ne suis pas engagé ni impliqué dedans.

Mais ses liens avec les gens du studio lui permettront d’en savoir plus, il aura plus de chance d’en savoir davantage et s’il dit que Tony Scott pourrait avoir une idée, alors pourquoi devons nous en douter ?

film24kiefersutherland5.jpg

J’espère vraiment que cette rumeur s’avèrera vraie. Kiefer Sutherland mérite la chance de porter 24 au grand écran et Tony Scott pourrait vraiment faire quelque chose de spécial avec le film. Je me demande juste quelle histoire a-t-il à l’esprit, probablement  celle d’une grande attaque terroriste ?

On espère qu’il impliquera la star que fréquente Scott, Denzel Washington, dans le rôle du méchant ?

  

source: http://www.obsessedwithfilm.com/movie-news/tony-scott-has-an-idea-for-24-the-movie.php#ixzz1ABSlytSX

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | 1 Commentaire »

Kiefer Sutherland invité chez Charlie Rose

Posté par kiefersutherlandnews le 31 décembre 2010

 Image de prévisualisation YouTube

 charlierosethumbnailserver2.jpg

Kiefer Sutherland explique dans l’émission de Charlie Rose, l’impact qu’a eu la série      24 h Chrono sur sa vie, il a beaucoup appris en tant qu’acteur sur la construction des personnages à les faire évoluer dans le temps, en leur donnant en quelques sorte charlierose702094031732.jpgvie. Jack Bauer n’a pas fait que sauver les Etats-Unis mais, il a aussi sauvé Kiefer Sutherland de sa carrière qui périclitait. Les séances de travail assez longues et soutenues lui ont permis  de tisser des liens très fort avec toute l’équipe du tournage, une situation qu’il n’avait jamais connu auparavant. 24 fut pour lui comme sa seconde famille.

Je vous invite à suivre l’interview en anglais de kiefer dans l’émission de Charlie Rose, où Kiefer parle de lui, de sa famille, mais aussi de Jack, de la série en général avec la construction des personnages, des situations, des aspects politiques et éthiques, des interrogations que l’on peut se poser sur la torture et sur l’impact qu’a eu cette série sur lui mais aussi auprès du public.

http://video.google.com/videoplay?docid=6971209877512557928

Dans la 1ère partie de l’interview kiefer parle de la nouvelle saison 24

Dans la seconde partie : une conversation sur la hausse de la pratique religieuse de la pentecôte de la part de la communauté latino aux Etats-Unis avec le journaliste David Gonzales du New York Times, l’écrivain et journaliste Richard Rodriguez et Dale Irvin, Séminariste théologien et doyen de New York.

Cette série est assurément une série culte, qui met le doigt sur nos peurs et qui dérange, en proposant des solutions extrêmes à des situations elles aussi extrêmes.

Beaucoup de têtes pensantes s’interrogent sur cette série, tels que des journalistes, des philosophes comme par exemple le philosophe Michel Tereschenko qui pense que la télévision banalise la torture http://michel-terestchenko.blogspot.com/2009/06/la-television-banalise-la-torture.html  

 Vidéo de kiefer interview sur la torture

http://video.miwim.fr/video/7025/Kiefer-Sutherland-interview-sur-la-torture-2009

La série 24 est au diapason avec la société actuelle, parfois elle anticipe les évènements, et c’est ce qui fait sa richesse, Jack Bauer est un personnage complexe, un anti-héro qui ne gagnera pas au bout du compte sans y laisser la vie de ses proches et son âme. Jack au début de l’aventure était un soldat avec un idéal, il se battait pour son pays, son Président, il a finit par perdre ses illusions comme le peuple américain, il s’est interrogé sur ce qu’il a fait pour son pays, sur les choix qui se sont imposés à lui et les tortures, tout comme l’opinion publique face aux tortures autorisées et banalisées par l’ancien Président Georges W. Bush et il a perdu beaucoup trop perdu pour redevenir ce qu’il était avant… comme bien d’autres dans la réalité… Aujourd’hui il est sans patrie, sa famille est sous protection, et il est maintenant poursuivi par les russes et les américains. Chloé, son amie de toujours, se fait arrêter pour avoir voulu le sauver encore une fois. A présent, il est quelque part en Europe, il se cache peut-être en France ou bien plutôt en Russie où il essaye sans doute de terminer le travail qu’il a commencé, à savoir tuer le Président russe qui a commandité la mort de Renée Walker ? Peut-être, peut-être, mais Tony Scott est à la tâche, et il paraît que Jack va encore avoir une très très longue et dure journée! courage Jack on est avec toi !

 charlierosethumbnailserver7.jpgcharlierosethumbnailserver6.jpgcharlierosethumbnailserver5.jpgcharlierosethumbnailserver4.jpgcharlierosethumbnailserver3.jpgcharlierosethumbnailserver1.jpg charlierosethumbnailserver71.jpgcharlierosethumbnailserver9.jpgcharlierosethumbnailserver8.jpg

Source photos et videos : Charlie Rose

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | Pas de Commentaire »

Sutherland nie les allégations que 24 aurait pu aidé Obama dans son élection

Posté par kiefersutherlandnews le 30 décembre 2010

alo0206551.jpg

De Iain Mackenzie, le  21 November 2008
journaliste de Newsbeat 

 

Kiefer Sutherland, le héro de 24, a rejeté les critiques sur la comparaison qui est faite sur l’élection d’un président noir dans la série qui aurait ouvert la voie pour l’élection de Barack Obama.

L’Acteur Dennis Haysbert, qui a joué le Président David Palmer dans cinq saisons de 24, avait précédemment prétendu que son personnage a vraiment contribué au succès d’Obama.

Mais Kiefer Sutherland n’est pas d’accord.

« Vous ne croyez pas honnêtement que notre série a aidé Barack Obama à devenir le premier Noir américain à la Maison Blanche  ? » demande-t-il à Newsbeat.
« nous avons simplement apporté un regard vers l’avenir. »

Dans une interview avec le magazine de Guide de TV en janvier 2008, Dennis Haysbert a dit :

 « qu’aussi loin que le public ait pu se sentir concerné par cette série, il a vraiment ouvert son esprit et son coeur sur la possibilité qu’un homme droit et noir puisse devenir le président des États-Unis. »

Cependant, son partenaire Sutherland croit que celà  serait arrivé de toute façon.

« Vous avez une population Noire américaine énorme et c’était juste une question de temps avant qu’ils n’aient été représentés politiquement par un président. »

Il a ajouté : « nous avons une femme présidente  dans la saison sept. Vous avez une population de 52 % de femmes et nous pouvons clairement voir que c’est juste une question de temps avant que nous n’ayons une femme présidente. »

 24 en Afrique

redemptobama45226607apsutherland466.jpg

Kiefer Sutherland raconta au  lancement de 24 : Redemption, est un film qui comble le fossé entre la saison six et la prochaine saison sept.

24: Redemption voit Jack Bauer prit au milieu dans un coup d’état militaire
La scène se déroule dans un pays africain fictif, où le personnage de Sutherland Jack Bauer est coincé au milieu d’ un coup d’état militaire.

Fuyant le gouvernement américain, Bauer s’associe avec son vieil ami Carl Benton, joué par Robert Carlyle. redemptionobama45227341pa24carlyle203x300.jpg

Les deux compères essayent de sauver un groupe d’élèves scolaires des mains des militaires qui veulent les recruter comme des enfants soldats.

La Fox a décidé de réaliser un film suite à la grève des scénaristes de Hollywood qui retarda la production de la saison sept.

Selon Sutherland, qui est aussi un producteur exécutif, le temps supplémentaire leur a permis d’améliorer la série.

« Je pense que la saison sept est probablement le meilleur travail que nous ayons fait. Mais si nous avions été conforme au calendrier initial, nous aurions été morts, nous aurions été dans de grandes difficultés. »

Le rythme de production trop intensive n’aidait pas à la créativité des auteurs aussi, il a dit :

« il y a eu pas mal d’échange sur le fait de savoir où nous devions allez avec la série et nous navons pas décoller nos pantalons  de nos chaises avant d’avoir une idée plus claire d’où nous devions aller. »

Nouvelles lignes du sujet

24: Redemption conserve l’effet du temps réel qui caractérise la série, l’action se déroulant sur une période de deux heures.

Comme Robert Carlyle, le vétéran de Hollywood John Voight figure aussi dans l’épisode. 

 John Voight : « Je suis un fan de la série quand j’ai vu la première fois Kiefer dans la série, j’ai pensé qu’il faisait du très bon boulot, et je connais son papa ».

« Ils sont venus me voir cette année et m’ont demandé si je voulais faire incarner un personnage. J’ai pensé pourquoi pas. Peut-être je ferai une scène avec Kiefer et cela fermera le cercle. »

On connaît peu de détails de la prochaine saison, qui sera examinée en janvier.

Le trailer montre des soldats armés infiltrant la Maison Blanche, ainsi qu’un avion gros porteur, apparemment détourné,  visant un building.

Une autre ligne du sujet causant une agitation parmi des fans est le retour de l’ancien collègue de Jack Bauer, Tony Almeida, joué par Carlos Bernard.

L’autre personnage favori de la série, Tony Almeida, laissit penser qu’il avait ét tué dans la saison cinq.

24: Redemption sera sur les écrans de Sky 1, le lundi 24 novembre. Il est sorti sur le DVD le 1 décembre.

Read more : http://news.bbc.co.uk/newsbeat/hi/entertainment/newsid_7741000/7741133.stm

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | Pas de Commentaire »

Interview des personnages

Posté par kiefersutherlandnews le 18 septembre 2010

Publié dans JACK BAUER | Pas de Commentaire »

5. a) Chroniques

Posté par kiefersutherlandnews le 18 septembre 2010

  

« 24h chrono : Redemption » révèle un Jack Bauer plus combattif que jamais

 

5. a) Chroniques dans JACK BAUER jpg_antenne_reunion-jack_bauer-bfd41

« 24h chrono : Redemption » est le téléfilm qui fait le lien entre la sixième et la septième saison de la série télévisée 24h chrono. Un film palpitant et rempli d’actions.

Réalisé par Jon Cassar pour Fox production, « 24h chrono : Redemption » relate les aventures de Jack Bauer dans le contient africain, précisément au Sangala, une province fictive d’Afrique du Sud-ouest.

L’histoire se déroule le jour de l’intronisation d’Alison Taylor (Cherry Jones), la nouvelle présidente des Etats-Unis. Noah Daniels (Powers Boothe) lui transmet les rênes de la présidence américaine alors qu’au même moment au Sangala, un coup d’Etat militaire éclate et des miliciens embrigadent de force des enfants dans des camps où on les enrôle pour qu’ils deviennent des soldats.

Jack Bauer (Kiefer Sutherland) s’était réfugié dans cette province depuis les évènements dramatiques de la saison 6, survenus quatre ans plus tôt. Il a fuit le monde occidental, culpabilisant pour les fautes qu’il a commises, pour les personnes qu’il a tuées.

Pour se libérer de ces démons, il aide un vieil ami, Carl Benton (Robert Carlyle), dans la construction d’une école pour des enfants défavorisés dans cette région. Mais face à ces agresseurs obéissant aux ordres du dictateur Juma, il n’a d’autre choix que de secourir ces enfants kidnappés et de les amener à l’ambassade la plus proche où ils seront en sécurité.

Les aventures qui relatent ces faits sont très émouvantes et palpitantes, à l’image de la série.

Ce téléfilm de deux heures a été produit en 2008. La majorité des scènes sont tournées au Cap en Afrique du Sud et les scènes finales à Los Angeles. Dans une interview, Kiefer Sutherland a révélé que « Redemption » était inspiré du génocide au Rwanda.

A voir absolument pour les amateurs de la série et pour ne pas manquer les évènements de la saison 7.

 Jon Cassar quitte 24h Chrono

Série TV / News / le 02/03/2009, 12h45
Par Arnaud Cuirot


Après Joel Surnow, c’est au tour de Jon Cassar de quitter 24h Chrono suite à l’échec des négociations pour le renouvellement de son contrat. Après six ans à la production et plus d’une cinquantaine d’épisodes réalisés par l’homme à la double casquette, c’est un coup dur pour la série qui perd là un de ses piliers. Le départ devrait être effectif à la fin de l’actuelle septième saison.

Quelle sera la réaction de Kiefer Sutherland à cette annonce ? En effet, Jon Cassar et l’acteur sont de très proches amis et le départ du réalisateur/producteur pourrait remettre en cause son implication dans 24h Chrono. En outre, Kiefer Sutherland avait récemment évoqué dans une interview l’arrêt inéluctable de la série à moyen terme.

La septième saison de 24h Chrono est actuellement diffusée sur la Fox où elle connaît des audiences convenables.

Jon Cassar quitte 24h Chrono

Publié dans JACK BAUER | 1 Commentaire »

12
 

Play it again, Sam |
CABINE OF THE DEAD |
film streaming |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | inderalfr
| PASSION MARILYN M.
| Manga-zone