Kiefer Sutherland confirme la prochaine sortie du film 24 pour fin 2011

Posté par kiefersutherlandnews le 22 janvier 2011

extralogo1.jpg  Celebrity Highlights

  

 

Image de prévisualisation YouTube

source : twentyfourspoilers

 Kiefer Sutherland confirme la prochaine sortie du film 24 pour fin 2011  dans ACTUALITE jack-bauer-24-2011-a-p

AJ Calloway a parlé avec l’acteur Kiefer Sutherland, qui a déclaré que le le film « 24«  est en bonne voie pour que le tournage commence dans 8 mois.

« C’est une chose très difficile de prendre quelque chose que vous avez fait pendant huit ans, près de deux cents épisodes, et d’essayer de trouver une intrigue qui soit unique et qui soit fidèle et serve aussi bien l’histoire de la série, » dit Sutherland

Dans l’intervalle, Kiefer est en train de répéter pour jouer dans une reprise à Broadway de la pièce «That’s the championship », C’est la saison du Championnat« , avec  la vedette de « The Good Wife«  Chris Noth.

« J’ai grandi au Canada en jouant du hockey, aussi le basket ç’a m’est un peu étranger, et je pense que de tout manière je n’avais pas la hauteur, » plaisante Sutherland. L’histoire tourne autours de quatre amis, qui traversent chacun la crise de quarantaine, et cette histoire a fait l’objet d’un film en 1982 avec Bruce Dern et Martin Sheen.

Sutherland explique, « Quatre hommes échangent sur le sentiment qu’ils ont de ne plus être à la hauteur. »

http://extratv.warnerbros.com/2011/01/kiefer_sutherland_confirms_24_movie.php#ixzz1BhJyikPG?mediaKey=e6a6defd-4c22-4df0-b1a2-adf213177675&isShareURL=true

Read more: http://extratv.warnerbros.com/2011/01/kiefer_sutherland_confirms_24_movie.php#ixzz1BiOzKKYj

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | Pas de Commentaire »

Photo d’équipe! Kiefer Sutherland and Co. prêt pour « That Championship Season »

Posté par kiefersutherlandnews le 19 janvier 2011

logobroad.png Photo d'équipe! Kiefer Sutherland and Co. prêt pour

 

By Broadway.com Staff , le 19/01/2010

 Le 18 janvier, La puissante équipe de joueurs de Broadway That Championship Season aborde leur dernière saison avant l’évènement : autours d’une table ronde dans une interview de Patrick Healy.

Dans ce renouveau à venir, Kiefer Sutherland, Jason Patric, Chris Noth et Jim Gaffigan, vedettes comme les anciens grands joueurs de basketball, vont se retrouver chez leur entraineur, joué par Brian Cox, 20 ans après avoir remporté à domicile le championnat national.

Broadway.com a pris une photo d’équipe de ce casting étoilé, ils se sont assis pour un TimesTalk en direct pour revenir sur ce drame récompensé par le prix Pulitzer, et dont le spectacle commencera le 9 février prochain au théâtre Bernard B Jacobs.

 

Publié dans ACTUALITE | Pas de Commentaire »

Kiefer Sutherland: de l’agent de la CTU au tueur à gages repenti

Posté par kiefersutherlandnews le 19 janvier 2011

Tubefilter TV 

by Bree King on January 13th, 2011 

Kiefer SutherlandKiefer Sutherland passe d’un saut de l’écran télé à l’écran d’ordinateur avec sa websérie à venir, La Confession Sutherland est le créateur et la vedette de la série réalisé par Brad Mirman et sa diffusion est prévue pour le début du mois de Mars 2011. La série sera aussi avec des vedettes deux fois nominées aux Oscars, John Hurt, Michael Badalucco, et Sebastian Beacon.  Le spectacle se compose de dix épisodes diffusés sur Hulu et est distribué par le Groupe de radiodiffusion numérique , les distributeurs de l’année 2010 du Contrôle TV . Les autres producteurs exécutifs sont Chris Young et Joseph Gomes de DBG et Maura Mandt de Maggie Vision.  La Confession commence la veille de Noël, quand un tueur à gages (Sutherland) rend visite à un prêtre (Hurt) pour confesser ses péchés. Tout au long de la série, les téléspectateurs seront pris dans un voyage de flashbacks révélant ce qui a amené le tueur à gages, à ce jour tout simplement connu sous le nom de Confesseur, à cet endroit et révèle à la fois des caractères complexes et multi-couches. La fin dramatique se termine par un climat dramatique où le hasard de l’homme pour le rachat est dans la balance. Au début, la série dépeint le Confesseur et l’homme de main comme un tueur de sang-froid et le prêtre en tant que source de bien et de justice, mais plus la série se déroule, plus les deux personnages se révèlent différents de ce qu’ils semblent.

Sutherland décrit la série comme un aboutissement de ses expériences sur les petits écrans et d’argent: «Cette expérience qui est la confession a pris tout ce que j’ai appris au cours des 25 dernières années à partir de contes et elle est sans conteste une expérience que je n’ai jamais eu auparavant. De cinq à sept minutes par épisode, à la création d’un personnage que je crois suffisament dangereux pour se démarquer et faire une grande impression dans le vaste univers d’Internet. En bref, je m’amuse. « 

 La série est décrite comme une étape marquante dans l’industrie de la télévision web, avec de nouveaux niveaux de talent, des contes, et la production. « La Confession établit un précédent pour ce qui est possible de rendre dans le contenu original webisodic,» déclare Chris Young, CEO de Digital Broadcasting Group. «Jamais auparavant,  quelque chose de cette ampleur et de la qualité du cinéma n’était venu au troisième écran. Je suis ravi de travailler avec une  liste de personnes aussi talentueuses pour enfin cristalliser le changement radical sur la manière dont le contenu de ce calibre est libéré, distribués et appréciés par un public qui pourra rivaliser avec celle d’une série télévisée à succès. « 

Young avait approché Kiefer Sutherland avec l’idée de faire un drame web, mais l’acteur avait à l’origine des doutes de produire une série dans un format unique. Il a déclaré à EW.com « Un drame de cinq minutes par épisode! Alors je suis rentré ce soir-là, pensant toujours à ce sujet, et il est resté avec moi pendant trois jours. Je m’endormais quand j’ai littéralement eu cette idée d’un confessionnal. « De là, l’idée a grandi dans une histoire complexe qui sera sans aucun doute une série populaire sur Hulu ce printemps et cet été.

Publié dans ACTUALITE, CINEMA | Pas de Commentaire »

Voulez-vous avoir la chance de rencontrer Kiefer Sutherland ?

Posté par kiefersutherlandnews le 15 janvier 2011

N’avez-vous jamais exprimer le souhait de…

 rencontrer Kiefer Sutherland ?

Votre chance se présente là, maintenant !!

Voulez-vous avoir la chance de rencontrer Kiefer Sutherland ? dans ACTUALITE BradMirman-150x150

Tout ce que vous avez à faire, c’est de suivre Brad Mirman sur Twitter. Il est l’auteur et le directeur de la prochaine série Web  de Kiefer  » The Confession » qui sera diffusée en mars prochain.

Si vous êtes choisis comme l’heureux gagnant,  vous pourrez voir en avant première la série Web  »the Confession » en compagnie de Brad Mirman et Kiefer Sutherland.

Et même si vous ne gagnez pas, c’est par l’intermédiaire de Brad Mirman que vous obtiendrez les mises à jour sur la nouvelle série « The Confession ».


 

lien : http://www.24spoilers.com/2011/01/13/follow-brad-mirman-twitter-meet-kiefer-sutherland/

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Source : virginieb20

 

Kiefer Sutherland joue le tueur à gages dans « la Confession » 

une nouvelle série Web

 669496confession dans CINEMA

Kiefer Sutherland, star sur la toile Internet ? C’est le plan : EW a appris exclusivement que Sutherland va réaliser, dans la même thématique que 24 mais d’une façon plus critique, une nouvelle série Web qui sera diffusée sur Hulu au mois de mars. « The confession » sera composée de 10 épisodes de 5 à 7 minutes, où Sutherland incarnera un tueur à gages qui aura une dicussion théologique avec un prêtre (John Hurt d’Harry Potter et le Mortel Sanctifie) sur les raisons qui justifient que ses victimes ont mérité de mourir. La série, qui a été écrite et dirigée par Brad Mirman, se termine par de sacrés et surprenants dénouements.

confessionkiefersutherlandgregellistheconfessionpromopic.jpg

« Cela s’est fait de manière suprenante », révèle Kiefer Sutherland en exclusivité à EW. « J’ai rencontré un couple d’amis, qui voulais me présenter à Chris Young (de Digital Broadcasting Group). Je sais si peu de chose sur internet, mais j’ai pas mal d’amis qui travaillent dessus. La plupart de ces trucs en cours de production sur Internet, sont de la comédie, un peu comme dans le genre de Jackass, ce qui est formidable, mais  il n’a pas fait appel à moi.

  »Chris a commencé à parler de son envie de faire un film, mais ses critères était vraiment différent.  Un drame se composant par des épisodes de cinq minutes! It was one of those things, like a puzzle over the course of the lunch. C’est comme l’une de ces choses, comme un puzzle, au cours du déjeuner. Celà ne peut pas être si compliqué à faire une histoire en cinq minutes, non? Je ne pouvais pas, et il était frustré de mon impossibilité à le faire. Alors je suis rentré chez-moi ce soir-là, pensant toujours à ce sujet, et encore pendant trois jours. Et quand je me suis endormis, j’ai littéralement eu cette idée d’un confessionnal. « 

La Confession a été tournée en neuf jours à New York le mois dernier, juste avant que Sutherland ait commencé les répétitions de la pièce de théâtre sur Broadway That Championship Season, qui met également en vedette Jason Patric et Chris Noth.

«En toute justice, il est fantastique», a déclaré Sutherland sur la série web, dont il est producteur exécutif avec Young, Joseph Gomes et Maura Mandt.  « Nous avons tourné une bonne partie des épisodes en pleine tempête de neige. C’était hallucinant. « 

Une grande partie de l’histoire se déroule dans des flashbacks. « Nous avons demandé à un grand nombre de faveurs, » Sutherland admis.  « Un dollar est un dollar. On obtient ce que vous donnez.  Il n’y a pas moyen de contourner cela, vous êtes donc là à téléphoner à vosamis pour obtenir des faveurs. Aucun d’entre nous n’avons été payés comme nous le sommes en temps ordinaire. Tout le monde a trouvé leur propre défi en elle, et ça été la raison pour le faire.  Chacun d’entre nous croyons fermement que l’Internet est l’avenir, le plus grand réseau dans le monde, avec la possibilité d’atteindre un large public. « 

confesskiefersutherlandtheconfessionpromo.jpg

Young, qui agit comme le chef de la direction de DBG, a publié cette déclaration: «La Confession établit un précédent dans ce qui est possible dans les histoires originales  »webisodic »(world-wide-web-fiction épisodique).  Jamais auparavant, quelque chose de cette ampleur et de qualité cinématographique arrive ainsi sur le troisième écran. I’m thrilled to be working with such A-list talent and top-tier sponsors to finally capture and crystallize the seismic shift in how content of this caliber is released, distributed and enjoyed by an audience that will rival that of a hit television series.” Je suis ravi de travailler avec une liste comprenant autant de talents et de sponsors de haute qualité pour enfin capturer et cristalliser le changement radical dans la façon dont le contenu de ce calibre est diffusé, distribués et appréciés par un public qui pourra rivaliser avec celle d’une série télévisée à succès . « 

 confessikiefersutherlandtheconfession2150x150.jpg

Mais n’ayez crainte, fans Sutherland: L’ex-Jack Bauer n’a pas renoncé à la télévision en prime time. ”We have a couple ideas we are working on that we are very excited about. 24 was a lot of work, it certainly had its ups and downs. « Nous avons un certains nombres d’idées, nous travaillons dessus, ce qui nous passionne énormément. 24 a été beaucoup de travail, il a certainement connu des hauts et des bas.  Mais pour de nombreuses raisons, il a été l’une des grandes expériences de ma vie. Je m’ennuie de la routine quotidienne de celle-ci, et j’en ai été surpris parce que c’est la seule chose dont on pourrait se plaindre tout le temps. Attention à ce que vous demandez! « 

Et d’autres bonnes nouvelles au sujet de  24: Sutherland dit que la version au grand écran est toujours en travaux et, en fait, il espère commencer la production en un an. Bien que la Fox a finalement mis aux oubliettes le scénario de Billy Ray (State of Play), le film reste «le petit moteur qui se fera, » dit Sutherland à EW. Il a reconnu que la 20th Century Fox a travaillé avec le réalisateur / producteur Tony Scott (Man on Fire, The Good Wife) sur le projet.  « Billy a fait un travail fantastique et il y a des aspects de son histoire qui resteront, » dit l’acteur. « Je ne pouvais pas être plus heureux. »

Liens : http://www.24spoilers.com/2011/01/12/kiefer-sutherland-the-confession-web-series/

Publié dans ACTUALITE, CINEMA | 1 Commentaire »

Tony Scott a une idée pour 24 : Le Film ?

Posté par kiefersutherlandnews le 6 janvier 2011

obsessedlogo.png 

  Tony Scott a une idée pour 24 : Le Film ? dans ACTUALITE tony-scott-24

December 19, 2010 1:45 am

Matt Holmes

 

Il n’existe pas de candidat plus combatif pour diriger une adaptation cinématographique de la série 24 de la chaîne Fox  que le maître de l’action Tony Scott. Bon an, mal an, il réalise la même frénétique routinère, haute en énergie, des poursuites de voitures complètements dingues qui s’adaptent comme un gant à la thématique de 24.

L’enfer serait, le résumé narratif de l’attaque du métro 123, qui  pourrait satisfaire un ou deux épisodes de la série.

En fait, vous pourriez probablement arguer que si ce n’était pas pour le style qui caractérise les films de Scott comme Top Gun, True Romance et USS ALABAMA ce serait pour le concepte d’un tonnerre d’actions qui ne pourraient littéralement pas exister sans le tic tac de l’horloge.

Aussi, la récente rumeur que Tony Scott aurait une idée pour un film basé sur la série et dont il souhaite en discuter avec Kiefer Sutherland et la Fox est intéressante.

 511px-24-Logo.svg_ dans JACK BAUER

Un des producteurs executifs de la série, Howard Gordon, a dit à  Assignment X (via Moviehole) qu’il avait entendu ;

Les rumeurs sont que Tony Scott a une idée  et qu’il va réaliser le film ou que Kiefer Sutherland le réalisera. Je ne sais pas encore le  statut qu’il aura.

Gordon continue de dire que la raison pour laquelle nous n’avons pas vu le film 24  jusqu’à présent c’est parce que leur scénario actuel n’était pas « adapté. Ce n’était pas assez fort ou assez addictif pour la Fox pour pouvoir commencer. »
Ce scénario a été écrit par Billy Ray et son expérience est reconnu pour produire un travail solide et convaincant (Agent double en 2007  qu’il a écrit et dirigé, et aussi plus récemment Jeux de Pouvoir en 2009).

 Il fait cette déclaration qui semble si bizarre, mais bien sûr Gordon est dans une meilleure position que moi pour savoir de telles choses.

Cependant, il ajoute;

Ce que je sais c’est que le film est en discution actuellement. Je ne suis pas engagé ni impliqué dedans.

Mais ses liens avec les gens du studio lui permettront d’en savoir plus, il aura plus de chance d’en savoir davantage et s’il dit que Tony Scott pourrait avoir une idée, alors pourquoi devons nous en douter ?

film24kiefersutherland5.jpg

J’espère vraiment que cette rumeur s’avèrera vraie. Kiefer Sutherland mérite la chance de porter 24 au grand écran et Tony Scott pourrait vraiment faire quelque chose de spécial avec le film. Je me demande juste quelle histoire a-t-il à l’esprit, probablement  celle d’une grande attaque terroriste ?

On espère qu’il impliquera la star que fréquente Scott, Denzel Washington, dans le rôle du méchant ?

  

source: http://www.obsessedwithfilm.com/movie-news/tony-scott-has-an-idea-for-24-the-movie.php#ixzz1ABSlytSX

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | 1 Commentaire »

Interview avec Kiefer Sutherland par Ramzy Malouki

Posté par kiefersutherlandnews le 1 janvier 2011

Live from Hollywood | Publié le 14.10.2009

lien : http://www.jetsetmagazine.net/jetset,mag/interview-avec-kiefer-sutherland.16.612.html

interview1255512454max.jpg

Rencontrer Jack Bauer, c’est un peu avoir devant soi le dernier des grands justiciers. Qu’on approuve ou pas le comportement de cet agent, le fait est que la série “24 heures Chrono” est un succès mondial. Et récemment, la série s’est même lancée dans le téléfilm, avec une spéciale d’une heure et demie, tournée en Afrique du Sud, et intitulée “Rédemption”. Objectif : relier une saison à l’autre de manière un peu différente. Le but de cet article n’est pas de vous révéler ce qui va se passer au cours de la nouvelle saison, mais de faire plus ample connaissance avec mon voisin de quartier à Los Angeles. Un acteur cool, qui aime trainer en jogging dans les vieux cafés et produire des groupes de rock qui feraient passer la “Zanzana” de Karim Ben Amor pour de la musique de chambre. Kiefer Sutherland vient de rentrer dans la pièce et tout de suite, le ton est donné. Il me demande, en français, pourquoi il ne me voit plus chez “millie’s”, le diner sur Sunset. “Trop de boulot”, je réponds, surtout depuis que je couvre la politique américaine. “Good for you, man”. Cela prouve bien que l’agent le plus controversé de la fiction américaine est un “obamaniaque”.

Ramzy : Tu as démarré la série à l’âge de 34 ans, et tu en as aujourd’hui 42. Comment tu fais pour rester dans le personnage tout en amenant à chaque saison quelque chose de plus ? Après tout, lui aussi change avec les années.

Kiefer Sutherland :  Il faut rester en forme et, physiquement, il faut s’adapter. Je me souviens de la soirée organisée par la Fox pour le 150e épisode de la série. Ils ont projeté un documentaire sur les coulisses de 24 Heures Chrono et un bêtisier. Ils ont fait une séquence qui allait de la première saison à la sixième. Plus les images défilaient et plus on réalisait qu’on avait pris un coup de vieux. On jouait au foot et au bout de la quatrième saison, plus personne ne pouvait courir pour rattraper le ballon! C’est là qu’on se rend compte qu’on a laissé passer les meilleures années de notre vie avec cette série. Je suis conscient que j’ai changé. Alors, j’essaye d’incorporer ces transformations à mon personnage dans la série. Jack Bauer est tellement complexe qu’il faut garder en tête tout ce que je dois faire, en tant qu’acteur, pour que Jack soit crédible. J’essaie donc toujours d’avoir suffisamment d’heures de sommeil, d’aller faire du sport, et de combattre “la gravité” en quelque sorte (rires…)

Ramzy : Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis cette série ?

Kiefer Sutherland : J’ai toujours les mêmes hobbies, j’aime le hockey, le ski et la musique. Je prends encore plus de plaisir qu’avant à faire ces activités car je les apprécie davantage. Je me sens beaucoup plus à l’aise qu’à la fin de la première saison où on se cherchait vraiment. Les scénaristes te le diront, ils n’étaient même pas sûrs, à l’époque, de pouvoir écrire 24 épisodes en temps réel. Au début, on pensait en faire 13. Finalement, on a continué et j’ai finalement compris que ma vie tournerait autour de la série. Et récemment, il y a eu la grève des scénaristes hollywoodiens. C’était difficile pour tout le monde car on était tous dans une position d’incertitude. Cela touchait tout le monde : les acteurs, les réalisateurs, les costumiers. Ce n’était pas le genre de situation où on pouvait se dire : « C’est génial, je peux faire un break pendant 4 mois! ». On était vraiment conscient de la gravité de la situation. Mais hormis cela, je n’ai pas trop changé, j’adore toujours ce que je fais.

Ramzy : Tu pourrais être un agent comme Jack Bauer ?

Kiefer Sutherland : J’ai eu la chance de rencontrer des gens qui font ce métier. En fait, il y a une semaine, j’ai rencontré une femme qui fait exactement ce qu’on fait au CAT. Elle est à la tête de cette section à Philadelphie. J’ai réalisé que dans la réalité, ils font beaucoup plus que ce que je fais dans la série. J’ai même rencontré un expert du contre-terrorisme à la CIA qui m’a avoué qu’il en voulait à sa mère, elle aussi agent au CAT, car elle n’était pas aussi rapide que Jack Bauer. Je me suis empressé de dire pardon à sa maman (rires…). Ce que j’ai surtout appris en rencontrant ces gens, c’est qu’ils sont très compétents, très patients aussi, et que ce qu’ils font n’a rien à voir avec ce qu’on fait dans la sNous fabriquons une fiction. Ce n’est donc pas la réalité. Notre travail est de tenter de trouver un juste équilibre entre le divertissement et une certaine réalité pour que le public puisse être intéressé.

Ramzy : Tu es bon tireur ?

Kiefer Sutherland : Je me débrouille. Je pense que je me suis amélioré. Le plus bizarre est que je n’aime pas les armes à feu. Mais je suis capable de démonter et remonter une arme les yeux fermés. Ça fait un moment que j’en porte une. Donc, je suis capable de tirer un peu mieux. Je suis également plus conscient de ce qu’on peut faire avec une arme, et quand je regarde comment je tenais mon flingue dans la première saison, je me trouve bien meilleur maintenant.

Ramzy : Qu’est-ce qui fait la force de Jack Bauer et de la série ?

Kiefer Sutherland : Chacun a ses raisons d’aimer cette série. Depuis le début, en rencontrant des gens et leur demandant ce qu’ils apprécient chez mon personnage, ils me répondent tous que Jack Bauer ne gagne pas tout le temps. Il a beau sauver le président dans la première saison, il perd quand même sa femme. Dans la saison 2, sa fille ne veut plus le voir, dans la saison 3, il a une relation avec le personnage joué par Kim Raver et finalement, ça ne marche pas. Il fait toujours bien son boulot mais cela entraine chaque fois des conséquences plus ou moins négatives sur sa vie privée. Finalement, c’est pareil pour tout le monde. Les gens font leur boulot et réussissent à avoir un toit sur leur tête, mais ce n’est jamais facile. Personne ne peut se reposer sur ses lauriers. C’est vraiment cela qui me permet de m’identifier à ce personnage et, je pense, le public aussi. Il est vrai qu’au cinéma, au théâtre et à la télé, le public veut que le héros gagne. Dans l’écriture de la série, je commence à sentir une vraie évolution vers un dénouement de ce genre.

Ramzy : Qu’est-ce que tu regardais à la télévision avant de démarrer 24 Heures Chrono ?

Kiefer Sutherland : J’ai réalisé un petit film intitulé “Last Light” avec Forest Whitaker et Amanda Plummer. C’était un drame sur un condamné à mort, et qui traitait de la peine de mort ici aux Etats-Unis. On l’a fait pour 1,2 million de dollars, c’est-à-dire pas grand-chose. A l’époque, je regardais la série “Urgences”. On me l’avait conseillée à cause de leurs mouvements de caméra. Je suis immédiatement devenu accro.
J’ai contacté les gars de la série pour leur poser plein de questions sur le coût d’un épisode, la façon de filmer, le nombre de répétitions avant de tourner la scène. Cette série avait un look extraordinaire. J’ai réalisé soudain que toutes ces qualités qu’on ne voyait plus au cinéma, on les retrouvait dans les séries télé, comme “Urgences” ou “NYPD Blue”. Je me suis aperçu que la vraie innovation venait du petit écran et je m’y suis intéressé davantage. Il y a eu “West Wing,” “Les Soprano”, “Sex and The City”. A partir de là, j’ai commencé à retrouver tout ce que j’aimais dans les films à la télé. Puis “24 Heures Chrono” est arrivé.

Ramzy : Des acteurs de télé en particulier que tu apprécies ?

Kiefer Sutherland : Il y en a beaucoup. David Duchovny, par exemple. Je l’ai découvert dans “X-Files” et il est absolument génial dans “Californication”. Martin Sheen dans “West Wing”. Anthony Edwards et George Clooney à la grande époque d’Urgences. C’est vraiment pour eux que je regardais ces séries.

Ramzy : Cela n’a rien à voir, mais je viens de réaliser, de mon côté, que tu es grand-père… à 42 ans…

Kiefer Sutherland : C’est phénoménal. Je n’oublierai jamais le mariage de ma fille Michelle. En fait, son père est décédé lorsqu’elle avait 3 ans et je l’ai en quelque sorte remplacé quand j’ai épousé sa mère. Les deux plus beaux jours de ma vie, c’est d’abord son mariage en Ecosse il y a presque 6 ans, et ensuite, le jour où elle a accouché. Quand elle était petite, elle avait des problèmes de santé, donc j’étais assez inquiet pour le bébé qu’elle allait avoir. J’ai poussé un grand soupir de soulagement quand j’ai vu que le bébé et la maman allaient bien. Il était tard, je venais de terminer ma journée de tournage sur “24 Heures Chrono”. Elle venait à peine de rentrer à l’hôpital. Apparemment, elle devait y rester pour un long moment mais elle a accouché 10 minutes plus tard. Je n’oublierai jamais cette joie et l’excitation que j’ai pu avoir lorsqu’elle a donné naissance à son bébé. Et j’ai retrouvé la même joie, encore plus immense, quand ma fille Sarah est née. C’est très intéressant de voir ses enfants élever leurs propres enfants et faire face aux difficultés que ça entraîne. Mon petit-fils est super drôle, c’est le seul garçon de la famille. Il est entouré de filles donc il a toute l’attention pour lui. C’est super à voir.

Ramzy : Dernière question : tu as toujours ton label de musique ?

Kiefer Sutherland : Oui, c’est “Iron Works Music” et on a quatre groupes sur ce label. “Honey Honey”, “Robert and the Burden,” “Billy Boy on Poison” et un jeune artiste anglais qu’on vient de signer qui s’appelle Jim Stapeley. C’est une aventure dont je suis très fier. C’est très gratifiant de voir ces artistes évoluer, et surtout de pouvoir les aider car la situation du marché du disque n’est pas facile. Donc, pouvoir écouter la musique que j’aime, le rock, et aider ces jeunes à produire leurs morceaux, c’est vraiment que du bonheur.

Propos recueillis par Ramzy Malouki

 

Publié dans ACTUALITE | Pas de Commentaire »

Bonne Année à vous tous !!

Posté par kiefersutherlandnews le 1 janvier 2011

bonneanne519me10.jpg

Publié dans ACTUALITE | 1 Commentaire »

Kiefer Sutherland invité chez Charlie Rose

Posté par kiefersutherlandnews le 31 décembre 2010

 Image de prévisualisation YouTube

 charlierosethumbnailserver2.jpg

Kiefer Sutherland explique dans l’émission de Charlie Rose, l’impact qu’a eu la série      24 h Chrono sur sa vie, il a beaucoup appris en tant qu’acteur sur la construction des personnages à les faire évoluer dans le temps, en leur donnant en quelques sorte charlierose702094031732.jpgvie. Jack Bauer n’a pas fait que sauver les Etats-Unis mais, il a aussi sauvé Kiefer Sutherland de sa carrière qui périclitait. Les séances de travail assez longues et soutenues lui ont permis  de tisser des liens très fort avec toute l’équipe du tournage, une situation qu’il n’avait jamais connu auparavant. 24 fut pour lui comme sa seconde famille.

Je vous invite à suivre l’interview en anglais de kiefer dans l’émission de Charlie Rose, où Kiefer parle de lui, de sa famille, mais aussi de Jack, de la série en général avec la construction des personnages, des situations, des aspects politiques et éthiques, des interrogations que l’on peut se poser sur la torture et sur l’impact qu’a eu cette série sur lui mais aussi auprès du public.

http://video.google.com/videoplay?docid=6971209877512557928

Dans la 1ère partie de l’interview kiefer parle de la nouvelle saison 24

Dans la seconde partie : une conversation sur la hausse de la pratique religieuse de la pentecôte de la part de la communauté latino aux Etats-Unis avec le journaliste David Gonzales du New York Times, l’écrivain et journaliste Richard Rodriguez et Dale Irvin, Séminariste théologien et doyen de New York.

Cette série est assurément une série culte, qui met le doigt sur nos peurs et qui dérange, en proposant des solutions extrêmes à des situations elles aussi extrêmes.

Beaucoup de têtes pensantes s’interrogent sur cette série, tels que des journalistes, des philosophes comme par exemple le philosophe Michel Tereschenko qui pense que la télévision banalise la torture http://michel-terestchenko.blogspot.com/2009/06/la-television-banalise-la-torture.html  

 Vidéo de kiefer interview sur la torture

http://video.miwim.fr/video/7025/Kiefer-Sutherland-interview-sur-la-torture-2009

La série 24 est au diapason avec la société actuelle, parfois elle anticipe les évènements, et c’est ce qui fait sa richesse, Jack Bauer est un personnage complexe, un anti-héro qui ne gagnera pas au bout du compte sans y laisser la vie de ses proches et son âme. Jack au début de l’aventure était un soldat avec un idéal, il se battait pour son pays, son Président, il a finit par perdre ses illusions comme le peuple américain, il s’est interrogé sur ce qu’il a fait pour son pays, sur les choix qui se sont imposés à lui et les tortures, tout comme l’opinion publique face aux tortures autorisées et banalisées par l’ancien Président Georges W. Bush et il a perdu beaucoup trop perdu pour redevenir ce qu’il était avant… comme bien d’autres dans la réalité… Aujourd’hui il est sans patrie, sa famille est sous protection, et il est maintenant poursuivi par les russes et les américains. Chloé, son amie de toujours, se fait arrêter pour avoir voulu le sauver encore une fois. A présent, il est quelque part en Europe, il se cache peut-être en France ou bien plutôt en Russie où il essaye sans doute de terminer le travail qu’il a commencé, à savoir tuer le Président russe qui a commandité la mort de Renée Walker ? Peut-être, peut-être, mais Tony Scott est à la tâche, et il paraît que Jack va encore avoir une très très longue et dure journée! courage Jack on est avec toi !

 charlierosethumbnailserver7.jpgcharlierosethumbnailserver6.jpgcharlierosethumbnailserver5.jpgcharlierosethumbnailserver4.jpgcharlierosethumbnailserver3.jpgcharlierosethumbnailserver1.jpg charlierosethumbnailserver71.jpgcharlierosethumbnailserver9.jpgcharlierosethumbnailserver8.jpg

Source photos et videos : Charlie Rose

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | Pas de Commentaire »

Kiefer Sutherland rend hommage à Michael Douglas

Posté par kiefersutherlandnews le 30 décembre 2010

Image de prévisualisation YouTube

 

mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstage7wxrd5qrfl.jpg

Kiefer Sutherland rend hommage à Michael Douglas,  lors de la 37ème célébration des awards organisé  par AFI :  Hommage à Michael Douglas (2009) au Sony Pictures Studios le 11 juin 2009 à Culver City,  Californie. (Photo  d’Alberto E. Rodriguez/Getty pour AFI), et exprime son plaisir et sa fierté d’être là  pour cet hommage parmis les collègues et  amis, il profite de ce moment pour dire son admiration et son profond respect pour son père Kirk Douglas à la destiné exceptionnelle. kiefer lui dit qu’il est heureux d’être son ami et cite les qualités humaines de Michael Douglas : la grace, l’intelligence, la compassion, l’humour et le talent. Il lui dit qu’il nest pas seulement un fabuleux acteur mais aussi un producteur talentueux, plus d’une vingtaine de films à son actif mais n’en retient surtout deux, vol au-dessus d’un nid de coucou en blaguant sur les situations cocasses du film et sur Sentinel où ils ont joué ensemble, et où il  a beaucoup appris à ses côtés, épaté par son talent, par sa capacité à surmonter les difficultés de tournage et par son génie, il y est arrivé.

 mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstage7cqplf1dn9l.jpg

« Michael, tu as donné un merveilleux cadeau au  cinéma américain  »

 mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstage4hwrctrvhu6l.jpg mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstageadg8gmlstl.jpg mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstagee7vxzq77oql.jpg mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstagejk7gdhezp5al.jpg mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstagex54pebr4zayl1.jpg mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstagercndjdhqjqbl.jpg mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstagelgga7ty6awl.jpgmick37thafilifeachievementawardaudiencebackstagefyhskzzix9wl.jpg mick37thafilifeachievementawardaudiencebackstageftya5akxnfl.jpg

Publié dans ACTUALITE | 2 Commentaires »

Sutherland nie les allégations que 24 aurait pu aidé Obama dans son élection

Posté par kiefersutherlandnews le 30 décembre 2010

alo0206551.jpg

De Iain Mackenzie, le  21 November 2008
journaliste de Newsbeat 

 

Kiefer Sutherland, le héro de 24, a rejeté les critiques sur la comparaison qui est faite sur l’élection d’un président noir dans la série qui aurait ouvert la voie pour l’élection de Barack Obama.

L’Acteur Dennis Haysbert, qui a joué le Président David Palmer dans cinq saisons de 24, avait précédemment prétendu que son personnage a vraiment contribué au succès d’Obama.

Mais Kiefer Sutherland n’est pas d’accord.

« Vous ne croyez pas honnêtement que notre série a aidé Barack Obama à devenir le premier Noir américain à la Maison Blanche  ? » demande-t-il à Newsbeat.
« nous avons simplement apporté un regard vers l’avenir. »

Dans une interview avec le magazine de Guide de TV en janvier 2008, Dennis Haysbert a dit :

 « qu’aussi loin que le public ait pu se sentir concerné par cette série, il a vraiment ouvert son esprit et son coeur sur la possibilité qu’un homme droit et noir puisse devenir le président des États-Unis. »

Cependant, son partenaire Sutherland croit que celà  serait arrivé de toute façon.

« Vous avez une population Noire américaine énorme et c’était juste une question de temps avant qu’ils n’aient été représentés politiquement par un président. »

Il a ajouté : « nous avons une femme présidente  dans la saison sept. Vous avez une population de 52 % de femmes et nous pouvons clairement voir que c’est juste une question de temps avant que nous n’ayons une femme présidente. »

 24 en Afrique

redemptobama45226607apsutherland466.jpg

Kiefer Sutherland raconta au  lancement de 24 : Redemption, est un film qui comble le fossé entre la saison six et la prochaine saison sept.

24: Redemption voit Jack Bauer prit au milieu dans un coup d’état militaire
La scène se déroule dans un pays africain fictif, où le personnage de Sutherland Jack Bauer est coincé au milieu d’ un coup d’état militaire.

Fuyant le gouvernement américain, Bauer s’associe avec son vieil ami Carl Benton, joué par Robert Carlyle. redemptionobama45227341pa24carlyle203x300.jpg

Les deux compères essayent de sauver un groupe d’élèves scolaires des mains des militaires qui veulent les recruter comme des enfants soldats.

La Fox a décidé de réaliser un film suite à la grève des scénaristes de Hollywood qui retarda la production de la saison sept.

Selon Sutherland, qui est aussi un producteur exécutif, le temps supplémentaire leur a permis d’améliorer la série.

« Je pense que la saison sept est probablement le meilleur travail que nous ayons fait. Mais si nous avions été conforme au calendrier initial, nous aurions été morts, nous aurions été dans de grandes difficultés. »

Le rythme de production trop intensive n’aidait pas à la créativité des auteurs aussi, il a dit :

« il y a eu pas mal d’échange sur le fait de savoir où nous devions allez avec la série et nous navons pas décoller nos pantalons  de nos chaises avant d’avoir une idée plus claire d’où nous devions aller. »

Nouvelles lignes du sujet

24: Redemption conserve l’effet du temps réel qui caractérise la série, l’action se déroulant sur une période de deux heures.

Comme Robert Carlyle, le vétéran de Hollywood John Voight figure aussi dans l’épisode. 

 John Voight : « Je suis un fan de la série quand j’ai vu la première fois Kiefer dans la série, j’ai pensé qu’il faisait du très bon boulot, et je connais son papa ».

« Ils sont venus me voir cette année et m’ont demandé si je voulais faire incarner un personnage. J’ai pensé pourquoi pas. Peut-être je ferai une scène avec Kiefer et cela fermera le cercle. »

On connaît peu de détails de la prochaine saison, qui sera examinée en janvier.

Le trailer montre des soldats armés infiltrant la Maison Blanche, ainsi qu’un avion gros porteur, apparemment détourné,  visant un building.

Une autre ligne du sujet causant une agitation parmi des fans est le retour de l’ancien collègue de Jack Bauer, Tony Almeida, joué par Carlos Bernard.

L’autre personnage favori de la série, Tony Almeida, laissit penser qu’il avait ét tué dans la saison cinq.

24: Redemption sera sur les écrans de Sky 1, le lundi 24 novembre. Il est sorti sur le DVD le 1 décembre.

Read more : http://news.bbc.co.uk/newsbeat/hi/entertainment/newsid_7741000/7741133.stm

Publié dans ACTUALITE, JACK BAUER | Pas de Commentaire »

1234
 

Play it again, Sam |
CABINE OF THE DEAD |
film streaming |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | inderalfr
| PASSION MARILYN M.
| Manga-zone