Gideon’s War guidé au rythme du Tic Tac de « 24″

Posté par kiefersutherlandnews le 3 février 2011

 

 Gideon's War guidé au rythme du Tic Tac de

 Howard Gordon, qui a été le producteur exécutif de « 24″, utilise le style course contre-la-montre de l’émission dans son nouveau roman.

 LES FAITS MARQUANTS DE L’HISTOIRE

  • L’ ex- producteur « 24″ Howard Gordon a écrit un nouveau livre, « Gideon’s War »
  • C’est rapide, une histoire d’aventure qui ne montrent aucune pitié 
  • Gordon dit: «Vous ne pouvez pas être passionnant sans être engager »

(CNN)- Que faut-il pour créer le suspense parfait? des scènes d’action non-stop? Entraînant des scènes intenses d’hommes ou de femmes? de lieux exotiques? d’objets volants qui peuvent lancer des armes lourdes ? La construction d’un voyage anxiogène qui vient avec une course contre le temps? En bref, tout ce qui précède.

La série « 24″  de la Fox semblait avoir la formule bien élaborée, jusqu’à ce que la série prenne fin l’an dernier. Mais l’addiction des sensations fortes n’est pas morte pour autant avec la série.

Le producteur exécutif Howard Gordon a repris certains des succès de la série et s’est donné un nouveau rôle, cette fois en tant qu’auteur. Son premier thriller sortie en librairie en janvier attire déjà l’attention que de nombreux auteurs rêveraient de connaître .

« Gideon’s War »  est – sans surprise – d’un rythme intense, ne montrant aucune pitié, une histoire d’aventure axée sur un homme qui lutte avec ses problèmes de famille et, en même temps, tente de sauver le monde d’une menace terroriste sur une plate-forme pétrolière en haute mer. A peine sortie de la série TV qui a gardé le compte à rebours, le livre saisit le lecteur d’une page à l’autre et sans vraiment lui laisser l’occasion d’aller jusqu’au bout.

«l’action gagne d’une certaine intensité et pas mal de surprises», dit Gordon, qui comprend la nécessité d’équilibrer les séquences d’actions avec le développement de la personnalité des héros pour captiver l’intérêt du lecteur.

  »Vous ne pouvez pas être passionnant sans être attrayant. Il faut toujours identifier et connaître la personnalité des protagonistes, parce qu’ils sont suivis par le lecteur, et leurs vécus ont alors beaucoup plus d’impact. »

Le succès de « 24″ est la preuve que le style du compte à rebours a fait son oeuvre pour Gordon.

«C’est bien que ce soit presque inévitable qu’il y ait quelque chose qui va se passer, c’est le principe de base de l’action, que ce soit d’arrêter un dirigeable qui doit se faire sauter au-dessus du Super Bowl ou autre chose. Dans » 24, « chaque année, nous étions arrêtés par quelque chose. Par définition , plus on se rapproche de l’événement du compte à rebours, plus l’action devient intense. C’est presque comme une formule pour le suspense et la tension. « 

Bien que par ces côtés, il a  été prouvé qu’il était très divertissant pour beaucoup d’entre nous de regarder Jack Bauer sauver le monde pendant huit saisons, la question naturelle serait de savoir si Gordon serait en mesure de capter, à partir de la création, le même genre de course contre la montre sur une page écrite . La réponse, en bref, est oui.

Karen Dionne, vice-président de la technologie du groupe d’écrivains international de Thriller, estime que c’est une formule gagnante.

« Il est utile d’avoir un laps de temps court et le plus concis possible pour rendre l’histoire plus importante, dit Dionne, elle-même auteur de deux romans policiers ( » Point de congélation »en 2008 et » Point d’ébullition  » en 2010).

Même en cette ère de films d’action à gros budget et d’émissions de télévision à suspense palpitant qui augmentent avec la technologie 3-D, le marché pour les lecteurs internautes a explosé et ils téléchargent des livres par million, ce qui signifie qu’ils sont encore à la recherche de sensations fortes, trop.

« Les Thrillers ont tendance à dominer la liste des best-sellers, » dit-Dionne. La chose est qu’il y a tant des types de thillers différents – ceux sur la grande toile où le destin du monde est en jeu, mais vous avez également le thriller intime, l’enfant d’une personne est volé et vous devez la récupérer. «  Une histoire passionnante dit d’une manière saisissante. « 

Qui traite le mieux les sensations fortes, les hommes ou les femmes?

Quand il était en train de réaliser la série  »24″, Gordon a souvent reçu la visite d’auteurs thriller sur le plateau, certains d’entre eux donnèrent même des conseils. Très peu, voire aucun, de ces auteurs étaient des femmes. Lorsque Gordon et moi en avons parlé l’an dernier, il a haussé les épaules et m’a mis au défi de trouver le nom d’une femme écrivain thriller qui ait écrit une fiction policière. hum… hum…. Il y en a quelques unes, (comme au Royaume-Uni, Stella Rimington) mais il est vrai, leurs noms ne vous viennent pas aux lèvres naturellement. C’est quelque chose qui déconcerte des auteurs de thriller comme Karin Slaughter (son 11ème roman, « Broken », est sorti cette semaine en édition de poche).

«Quatre-vingts pour cent de tous les acheteurs de livres et les lecteurs sont des femmes, alors je n’ai jamais bien compris pourquoi les thrillers sont considérés comme le territoire des hommes», dit Slaughter, un auteur basé à Atlanta qui a commencé, il y a 10 ans, à réfléchir au sujet. «Les femmes sont intéressées par la lecture traitant de la violence, des relations des personnages et de tous les aspects familiers. »

Bien sûr, il y a beaucoup de femmes écrivains à suspens, comme Tess Gerritsen et Tana French, qui apportent une perspective féminine à la violence, notes Slaughter, c’est une distinction importante, car il existe des différences dans la façon dont les hommes et les femmes font face à des situations tendues.

« Si un homme entend un bruit dans un parking sombre, il se retourne. Si une femme entend un bruit dans un parking sombre, elle se met à marcher plus vite. Nous apportons cet élément psychologique. »

Il y a un certain mystère dans le personnage, soutient Slaughter, que toute action dans le monde ne peut pas remplacer. « Personne ne peut lire » Gone With the Wind « sans voir qui a gagné la guerre civile et c’est ce que fait tout livre fascinant. »

Quoique ce soit des livres à suspens ou d’histoires de globe-trotters parcourant le monde pour le sauver, il semble qu’il y ait des questions d’intérêts communs pour les deux types d’écrivains, comme celui de la création d’un personnage fascinant qui est en quelque sorte le reflet de l’époque dans laquelle ils vivent.

« Qui est ce personnage, comment vont-ils réagir? » demande Slaughter. «Je pense que beaucoup de gens donnent pour ce genre de thriller, de nombreuses critiques en l’associant à pulp fiction, mais les histoires sont si immédiates. Je veux dire que si vous vouliez étudier ce qui se passe politiquement à une période donnée, vous pouvez regarder ’24. » «  « 

Un thriller est né?

« Gideon’s War » n’est pas un quelconque moyen par ce premier essai de Gordon pour communiquer avec son public. Comme un ancien producteur exécutif de la série « X-Files », etproducteur-conseil pour « Buffy contre les vampires », il a clairement montré son talent pour capter les choses intéressantes. Mais est-ce que les gens iront en ligne débourser leur argent pour acheter son dernier projet?

«Il est difficile de s’en sortir comme ce gars», explique Gail Ross, un agent de fiction littéraire basée à Washington qui admet être un fervent lecteur de fiction.  « Mais il a assez de notoriété, et une fois que la présentation par des personnes de confiance sera faite et que son style soit reconnu, les lecteurs vont en parler les uns aux autres. »

Gordon attend un peu d’aide de ses amis pour sur. Kiefer Sutherland, la star de «24», a proposé un texte de présentation pour la couverture arrière du livre de Gordon.

Alors que Gordon dit qu’il a aimé chaque minute de sa jeune carrière en tant que romancier, il n’a pas renoncé à son emploi d’aujourd’hui. Il est difficile de travailler sur un pilote pour un Showtime appelé « Homeland. »  Donc la question est, est-ce qu’il va continuer sa dernière aventure?

«Je travaille là-dessus maintenant, » dit Gordon. « C’est ce qu’on appelle« allégeance », et c’est le deuxième de la série Gideon, explorant certains aspects de terrorisme intérieur. J’aime ce genre d’histoires. Ce sont aussi des histoires passionnantes car elles le sont. Elles contiennent aussi beaucoup d’idées sur la politique et la politique étrangère et sur ce pays. « 

1px dans JACK BAUER lien http://www.cnn.com/2011/SHOWBIZ/01/26/howard.gordon.thrill/index.html?iref=allsearch

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Play it again, Sam |
CABINE OF THE DEAD |
film streaming |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | inderalfr
| PASSION MARILYN M.
| Manga-zone